LA CAVERNE D'ALI BABA : UNE AUTRE APPROCHE DU WEB !

Archives de mai, 2015

MON PORTE-MONNAIE ME DEMANGE…

 

Vide !

                                 Vide !

Notre relation à l’argent est d’autant plus complexe qu’elle est souvent inconsciente… Il y a ceux qui jettent leur argent par la fenêtre, les « radins » et les acheteurs compulsifs.

Quelque soit notre relation à l’argent, la crise nous contraint à avoir de nouveaux comportements.

1) QUELLE PERCEPTION AVONS-NOUS DE L’ARGENT ?

L’argent est bien plus qu’un moyen de paiement ! C’est à la fois une source de sécurité, de satisfaction, ainsi que d’une estime de soi mais cela n’empêche pas de se poser, parfois, des questions.

  • Si je gagne plus d’argent que mon voisin, mon collègue de travail, mon conjoint, est-ce parce que je le mérite ?
  • Est-ce que je vaux réellement ce que je gagne ?

2) L’ARGENT, SOURCE DE SOUFFRANCE !

Il y a eu, bien sur, la crise de 2008 mais pas seulement. Pour 5 à 10% de la population, l’argent pose problème. Certains n’osent pas le dépenser et se rendent compte qu’ils ont oublié de vivre.

D’autres personnes, n’ayant pas confiance en leur capacité ou leurs compétences, sont incapables de défendre leur intérêt lors d’une négociation, de demander une augmentation de salaire.

Certains pour se faire aimer, se ruinent en cadeaux. Enfin, il y a les surendettés.

3) POURQUOI CES COMPORTEMENTS ?

Bien souvent, il y a à l’origine des sentiments négatifs vis-vis de l’argent. En effet, certains éprouvent du dégoût et traitent leurs finances par le mépris, donc mal !

D’autres sont des acheteurs compulsifs dont la honte fait suite à l’excitation de l’achat. Enfin, certains riches ont peur de perdre leur argent, de se le faire voler !

4) POURQUOI REAGISSONS-NOUS AINSI ?

L’argent est dur à gagner pour tout un chacun ! Travailler, c’est se louer à un employeur, perdre sa liberté, subir le stress, la fatigue.

Les héritages entraînent parfois des conflits, des disputes dans les familles. Le jeu, quant à lui, peut créer des addictions !

Les moyens, à priori, plus faciles de s’en procurer comportent leur part de risque.

5) NOTRE HISTOIRE ET L’ARGENT SONT LIES…

Les histoires d’argent non résolues de nos ancêtres, les faillites, les héritages, l’argent sale, la précarité polluent notre vie !

Parfois, un travail sur soi est indispensable afin d’en prendre conscience et de pouvoir, par exemple, épargner.

6) APPRENDRE A GERER SON ARGENT !

Certains ne savent pas gérer leur « Budget quotidien » !

Tout simplement, parce que dans certaines familles, on ne parle pas d’argent, c’est tabou et donc on n’apprend pas !

Il est pourtant nécessaire dans nos sociétés de consommation d’inculquer des connaissances sur la gestion de l’argent au quotidien notamment sur les produits d’épargne (pour améliorer par exemple sa future retraite qui paraît de plus en plus incertaine et lointaine), sur les prêts (afin d’obtenir les prêts les plus avantageux pour l’acquisition, entre autres, de sa résidence principale), etc… afin que le consommateur que nous sommes soit mieux armé dans sa relation avec les professionnels de l’argent (banquier, assureur, financier, etc…).

L’EAU ESSENTIELLE A LA VIE ET AU SPORTIF…

SE RETENIR DE BOIRE EST UNE GRAVE ERREUR... NOTAMMENT POUR LE SPORTIF !

SE RETENIR DE BOIRE EST UNE GRAVE ERREUR… NOTAMMENT POUR LE SPORTIF !cops

Bien que l’eau ne contienne ni protéines, ni glucides et ni lipides, elle est essentielle à la vie et au sportif. En effet, c’est grâce à l’eau que le corps peut utiliser l’énergie présente dans les aliments. L’eau est le composant le plusabondant du corps humain ; plus de 60% du poids du corps.

NE PAS OUBLIER : Un déficit de seulement de 2% du poids du corps diminue les possibilités physiques de 20% !

Il ne faut donc surtout pas réduire le poids du corps en se privant de boire ; ni en prenant des substances (diurétiques) qui accentuent la fuite d’eau de l’organisme (sauf avis médical bien entendu).

1) POURQUOI BOIRE DE L’EAU ?

Après l’oxygène, l’eau est l’élément le plus important pour la vie. L’eau est la seule boisson vraiment indispensable à l’ensemble des processus vitaux. Les fluides occupent quasiment tous les espaces de notre corps, autant à l’intérieur des cellules qu’à l’extérieur.

L’eau :

  • Maintient le volume de sang et de la lymphe,
  • Fournit la salive qui permet d’avaler les aliments,
  • Sert de lubrifiant pour les articulations et les yeux,
  • Maintient la température du corps,
  • Permet les réactions chimiques dans les cellules,
  • Permet l’absorption et le transport des nutriments ingérés,
  • Permet l’activité neurologique du cerveau,
  • Assure l’hydratation de la peau,
  • Elimine les déchets de la digestion et des divers processus métaboliques.

NE PAS OUBLIER : Se retenir de boire est une grave erreur (notamment pour pour un sportif) qui peut causer de nombreux troubles : constipation, tendinites, etc...

2) COMBIEN D’EAU FAUT-IL BOIRE ?

Dans une région à climat tempéré, une personne de taille moyenne dépense plus de 2 litres d’eau corporelle par jour. En effet, le corps perd plus d’un litre par jour d’eau corporelle par l’urine, et la même quantité à travers la sueur, les selles et la respiration (comme le révèle la buée sur un miroir placé près de la bouche).

Les pertes en eau sont plus importantes :

  •  Par temps chaud;
  • Durant une activité physique;
  • Pendant l’allaitement;
  • En cas de maladie.

Chaque personne possède donc des besoins en eau qui lui sont propres, compte tenu de sa taille, du climat où elle vit et de son mode de vie.

Il faut savoir que la sensation de soif correspond à peu près aux besoins réels du corps lorsque l’on est enfant et adolescent. Mais ensuite, et d’autant plus que l’on avance en âge, la sensation de soif est inférieure aux besoins, surtout lorsqu’il fait chaud.

Il faudra donc faire attention à boire davantage que sa sensation de soif, notamment les jours de footing.

3) QUAND FAUT-IL BOIRE ?

Il faut prendre l’habitude de boire tout au long de la journée.

Il semble, aussi, qu’il soit préférable de boire entre les repas car, parfois, certaines personnes peuvent avoir des problèmes de digestion. Dans ces cas-là, il vaut mieux éviter de boire dans les 20 minutes précédant les repas et dans l’heure suivante.

Il faut boire un demi-litre d’eau environ deux heures avant une activité physique.

Dans l’heure précédent un footing (ou une compétition), il vaut mieux, par temps frais, ne pas absorber plus d’eau qu’il est nécessaire, afin de ne pas être obligé de faire de fréquents arrêts pour uriner. En effet, il peut y avoir un délai, 15 à 60 minutes, entre une absorption d’eau excédentaire et son élimination par l’urine.

Par temps chaud, il vaut mieux, par contre, prendre le risque de boire trop que de ne pas boire assez ! Et, pour les footings (ou compétition) d’une durée supérieure à 60 minutes, il faudra boire en cours d’épreuve pour récupérer au fur et à mesure l’eau perdue par la sueur.

4) DESHYDRATATION = DANGER !

Une perte en eau représentant aussi peu que de 1 % à 2 % du poids corporel est déjà considérée comme de la déshydratation. Une perte qui atteint de 15 % à 20 % du poids corporel peut provoquer la mort.

La déshydratation peut être aiguë, comme à la suite d’un exercice intense, ou plutôt chronique, en conséquence d’une consommation insuffisante et prolongée d’eau ou d’autres boissons.

Le meilleur moyen de détecter une déshydratation est d’observer la couleur de l’urine. Chez les personnes en bonne santé, elle devrait être jaune très pâle.

Premiers signes de déshydratation :

  • Une urine foncée,
  • La bouche et la gorge sèches,
  • Un manque d’énergie,
  • La peau sèche,
  • Des maux de tête et des étourdissements,
  • Une intolérance à la chaleur.

A un stade plus avancé :

  • Une faiblesse musculaire ou des crampes, en raison d’un débalancement de l’équilibre potassium et sodium dans les muscles,
  • Une difficulté à avaler,
  • Une miction douloureuse,
  • Une confusion ou un délire.

En résumé, ce serait une grave erreur de diminuer la quantité d’eau de l’organisme pour perdre du POIDS !

5) A SAVOIR :

  • Soulignons que suer, ou se retenir de boire n’est d’aucune efficacité pour maigrir ! Ce n’est pas la graisse qui fond mais l’eau qui s’en va et qui devra être impérieusement récupéré sous peine de troubles et malaises,
  • L’eau du robinet, partout en France, est parfaitement saine et hygiénique, même si parfois elle n’a pas un goût très agréable,
  • Prétendre que les sudisettes et autres méthodes à faire suer font maigrir estfaux !
  • AEROBIC : Dans le cas d’activités aérobiques intenses, une personne peut perdre plus d’un litre sous forme de sueur en une heure !

QUEL SPORT CHOISIR POUR PRENDRE DU PLAISIR ET GARDER SA MOTIVATION ?

BIEN CHOISIR SON ACTIVITE PHYSIQUE POUR GARDER SA MOTIVATION...

BIEN CHOISIR SON ACTIVITE PHYSIQUE POUR GARDER SA MOTIVATION…

Vous avez décidé de pratiquer une activité physique progressive et non agressive… Et vous avez raison, vous avez pris la bonne « résolution » pour votre « SANTE« .

Il ne vous reste plus qu’à trouver la formule qui vous corresponde.

1) A QUOI VOUS DEVEZ PENSER AVANT DE COMMENCER ?

Vous devez faire un état des lieux notamment au niveau de votre condition physique car il ne suffit pas de sentir capable.

En effet, certaines disciplines peuvent vous être interdites en cas de pathologies cardiaques, respiratoires, circulatoires ou ostéo-articulaires (arthrose, déviation de la colonne vertébrale, etc…).

Nous vous conseillons de consulter votre médecin avant de commencer… et si vous avez plus de 40 ans, un check-up complet s’impose pour trouver l’activité physique adaptée à votre état de santé.

2) COMMENT TROUVER L’ACTIVITE SUSCEPTIBLE DE VOUS PLAIRE ?

Vous devez vous interroger sur vos besoins profonds. Parmi toutes les disciplines proposées, il y en a forcément une pour vous !

Ainsi, vous êtes :

Un hyperactif : privilégiez les sports basés sur un effort en « résistance » (Fitness en salle, sport d’équipe et de raquettes,…),

D’un naturel sensible : privilégiez les techniques d’expression corporelle (danse, yoga, arts martiaux, etc…),

D’un tempérament méthodique : privilégiez les sports qui allient tactiques et maîtrise (équitation, escalade, golf, tir à l’arc…),

Rêveur : optez pour un sport d’endurance (course à pied, randonnée, vélo, voiles, etc…).

3) QUE DEVEZ-VOUS PRIVILEGIER FINANCIEREMENT ?

Tout dépend de votre budget !

Le moins cher : En « solo », mais il faut une solide motivation et ne pas avoir besoin d’infrastructures particulières ou de conseils techniques,
– Vous avez un « budget serré » : privilégiez le milieu associatif qui allie mise à disposition de matériel et encadrement. Contrainte : Vous devez être « sociable ».
– Vous disposez d’un « budget conséquent » : vous pouvez prendre un « coach » pour vous assurer un suivi sur mesure, adapté et motivant. Vous pouvez aussi vous inscrire à un club de gym (votre inscription en sera valable que si vous fréquentez assidûment la salle). Il vous faut calculer le coût à l’heure car parfois un coach personnel revient moins cher !

4) DEVEZ-VOUS CUMULER LES ACTIVITES PHYSIQUES ?

La réponses est OUI ! Surtout pour votre enfant. Jusqu’à l’adolescence, il doit pouvoir tout tester. L’idéal consiste à associer un « sport collectif » et un « sport individuel« .
La démarche peut être la même pour un adulte car cela évite la lassitude et permet de combiner plusieurs aspects tout aussi bénéfiques les uns que les autres (physiques et mentaux).

5) COMMENT ENTRETENIR VOTRE MOTIVATION ?

Si au début, il n’y a pas de problèmes de motivation, il suffit parfois d’une mauvaise journée ou d’un temps maussade pour que notre détermination fléchisse.

Aussi, il est important d’entretenir cette motivation :

  • En vous fixant des objectifs (perte de poids, bien-être, plaisir, etc…),
  • En prenant le temps de récupérer entre deux séances (par exemple, 48 heures entre 2 footings),
  • En variant les activités physiques notamment pour les enfants,
  • En faisant du sport à plusieurs (entre amis ou en famille).

N’OUBLIEZ JAMAIS QUE L’ACTIVITE PHYSIQUE DOIT ÊTRE AVANT TOUT UN PLAISIR !

PRATIQUEZ UNE ACTIVITE PHYSIQUE POUR VOTRE SANTE !

ACTIVITE PHYSIQUE = SANTE !

ACTIVITE PHYSIQUE = SANTE !

 Marchercourir, faire des assouplissements, des étirements et faire travailler vos muscles vous aideront à demeurer non seulement d’être en bonne forme mais vous permettrons aussi de rester autonome au fils des ans

1 ) POURQUOI DEVEZ-VOUS PRATIQUER UNE ACTIVITE PHYSIQUE ?

A mesure que vous prenez de l’âge, l’activité physique est ce qu’il y a de mieux pour vous maintenir en bonne santé, avoir bon moral et conserver une qualité de vie.

Une activité physique bien pratiquée:

– Permet de ne pas prendre du poids (Surpoids : attention danger !),
– Assouplit et tonifie vos muscles,
– Détend et améliore l’humeur,
– Améliore le rythme cardio-pulmonaire,
– Prévient les maladies cardio-vasculaires,
– Entretient les articulations,

– Maintient le Capital osseux,
– Freine le vieillissement.

2 ) COMMENT REPONDRE AUX OBJECTIONS ?

Il faut que je m’y mette… Il faut que je me motive… La plus grosse difficulté est donc de commencer !

Aussi, éliminons tout de suite les objections à une activité physique :

– Je n’ai pas le temps : Sachez que 30 minutes (3 fois par semaine) suffisent pour commencer (30 minutes = 3% de votre activité quotidienne !),
– Il ne fait pas beau : Vous n’êtes pas obligé d’aller dehors, faîtes des exercices chez vous (assouplissements, step, montées d’escalier, etc…),
– Je ne suis pas en forme, je suis fatigué, j’ai honte :  Vous n’avez jamais pratiqué d’activité physique parce que vous n’en avez pas eu l’occasion, parce que vous en avez été dégoutté à l’école, parce que vous ne vous estimiez pas doué ou (c’est très fréquent) parce que vous avez des complexes physiques ou vous craignez le regard des autres…
Justement !  Passez d’une vie de sédentaire à une vie active en douceur… Vous retrouverez petit à petit la forme et les formes, vous serez moins malade, votre fatigue nerveuse se transformera en fatigue physique et vous dormirez mieux !
– J’ai peur de me blesser : Commencer doucement et augmenter progressivement vos efforts. FAITES DES ASSOUPLISSEMENTS !

Nuage de Tags