LA CAVERNE D'ALI BABA : UNE AUTRE APPROCHE DU WEB !

Articles tagués ‘adolescent’

DEVEZ-VOUS CONSULTER UN PSY POUR VOTRE ENFANT ?

ENFANT JOUEUR OU AGRESSIF ?

ENFANT JOUEUR OU AGRESSIF ?

Certains enfants, tous comme les adultes, connaissent aussi des problèmes psychologiques. Cette problématique ne concerne pas, bien sûr, tous les enfants, mais elle est quand même assez courante pour que les parents se trouvent désorientés par des comportements anormaux.

QUELS SONT LES SIGNES D’ALERTE ?

Certains phénomènes sont plus connus de nos sociétés actuelles : drogueracketanorexie ou boulimiesuicide.

D’autres phénomènes, eux, engendrent des interrogations de notre part, pour ne pas dire des polémiques tels que :

  • La fessée administrée aux enfants ( pour ou contre),
  • Le « grand frère » qui prend le pouvoir aux parents,
  • Les « petits monstres » qui font ce qu’ils veulent des parents,
  • Les « T.O.C. » (troubles obsessionnels compulsifs),
  • L’hyperactivité,
  • L’autisme.

Face à ces situations, aujourd’hui encore, beaucoup de parents hésitent  à consulter un « pédopsychiatre » ou un « psychologue » ! Pourtant, ces professionnels peuvent être d’une aide précieuse afin de comprendre ces comportements difficiles et douloureux pour la famille.

QUAND DEVEZ-VOUS CONSULTER ?

C’est votre quotidien qui va être déterminant ! Lorsque la vie familiale ou scolaire est perturbée au quotidien, parce que votre enfant n’a pas de copains, qu’il ne travaille plus à l’école, qu’il soit victime de leur harcèlement ou au contraire qu’il devient violent avec son entourage, vous devez réagir et prendre une décision.

D’autres signes, aussi, doivent vous interpeller :

  • Prise ou perte de poids,
  • Mutisme,
  • Fugue,
  • Sommeil perturbé,
  • Etc…

Soyez attentif, les symptômes sont nombreux… Ne laissez pas de telles situations s’installer ! Ne vous y habituez pas en espérant que cela finira par s’arranger avec le temps.

Le bien-être de votre enfant et de votre foyer dépend de votre réactivité !

Aller consulter permet d’avoir un conseil objectif de la part du spécialiste qui, lui, bénéficie du recul nécessaire. De plus, sachez que l’enfant est en général satisfait d’aller en consulter car cela signifie, pour lui, que ses parents cherchent à l’aider.

Pour l’adolescent, c’est parfois plus compliqué car il peut être en rébellion contre vous. Il va alors percevoir le thérapeute comme le complice de ses parents. Si c’est le cas, la suggestion de consulter doit venir d’une personne jugée « référente » par l’adolescent.

TIREZ UN BENEFICE DE LA CONSULTATION…

N’oubliez pas ! Consulter un spécialiste ne constitue pas un échec de la fonction parentale. Bien au contraire, l’enfant est souvent reconnaissant que ses parents se préoccupent  de son sort.

Parfois, pour les parents, c’est aussi un moment de remise en question qui n’est pas facile. Il convient alors de repenser à sa propre enfance et de faire le point…

Il n’y a pas d’âge pour consulter et il n’y a rien d’exceptionnel à ce qu’une aide extérieure devienne nécessaire à un moment ou un autre quand on élève son enfant.

Publicités

L’EAU ESSENTIELLE A LA VIE ET AU SPORTIF…

SE RETENIR DE BOIRE EST UNE GRAVE ERREUR... NOTAMMENT POUR LE SPORTIF !

SE RETENIR DE BOIRE EST UNE GRAVE ERREUR… NOTAMMENT POUR LE SPORTIF !cops

Bien que l’eau ne contienne ni protéines, ni glucides et ni lipides, elle est essentielle à la vie et au sportif. En effet, c’est grâce à l’eau que le corps peut utiliser l’énergie présente dans les aliments. L’eau est le composant le plusabondant du corps humain ; plus de 60% du poids du corps.

NE PAS OUBLIER : Un déficit de seulement de 2% du poids du corps diminue les possibilités physiques de 20% !

Il ne faut donc surtout pas réduire le poids du corps en se privant de boire ; ni en prenant des substances (diurétiques) qui accentuent la fuite d’eau de l’organisme (sauf avis médical bien entendu).

1) POURQUOI BOIRE DE L’EAU ?

Après l’oxygène, l’eau est l’élément le plus important pour la vie. L’eau est la seule boisson vraiment indispensable à l’ensemble des processus vitaux. Les fluides occupent quasiment tous les espaces de notre corps, autant à l’intérieur des cellules qu’à l’extérieur.

L’eau :

  • Maintient le volume de sang et de la lymphe,
  • Fournit la salive qui permet d’avaler les aliments,
  • Sert de lubrifiant pour les articulations et les yeux,
  • Maintient la température du corps,
  • Permet les réactions chimiques dans les cellules,
  • Permet l’absorption et le transport des nutriments ingérés,
  • Permet l’activité neurologique du cerveau,
  • Assure l’hydratation de la peau,
  • Elimine les déchets de la digestion et des divers processus métaboliques.

NE PAS OUBLIER : Se retenir de boire est une grave erreur (notamment pour pour un sportif) qui peut causer de nombreux troubles : constipation, tendinites, etc...

2) COMBIEN D’EAU FAUT-IL BOIRE ?

Dans une région à climat tempéré, une personne de taille moyenne dépense plus de 2 litres d’eau corporelle par jour. En effet, le corps perd plus d’un litre par jour d’eau corporelle par l’urine, et la même quantité à travers la sueur, les selles et la respiration (comme le révèle la buée sur un miroir placé près de la bouche).

Les pertes en eau sont plus importantes :

  •  Par temps chaud;
  • Durant une activité physique;
  • Pendant l’allaitement;
  • En cas de maladie.

Chaque personne possède donc des besoins en eau qui lui sont propres, compte tenu de sa taille, du climat où elle vit et de son mode de vie.

Il faut savoir que la sensation de soif correspond à peu près aux besoins réels du corps lorsque l’on est enfant et adolescent. Mais ensuite, et d’autant plus que l’on avance en âge, la sensation de soif est inférieure aux besoins, surtout lorsqu’il fait chaud.

Il faudra donc faire attention à boire davantage que sa sensation de soif, notamment les jours de footing.

3) QUAND FAUT-IL BOIRE ?

Il faut prendre l’habitude de boire tout au long de la journée.

Il semble, aussi, qu’il soit préférable de boire entre les repas car, parfois, certaines personnes peuvent avoir des problèmes de digestion. Dans ces cas-là, il vaut mieux éviter de boire dans les 20 minutes précédant les repas et dans l’heure suivante.

Il faut boire un demi-litre d’eau environ deux heures avant une activité physique.

Dans l’heure précédent un footing (ou une compétition), il vaut mieux, par temps frais, ne pas absorber plus d’eau qu’il est nécessaire, afin de ne pas être obligé de faire de fréquents arrêts pour uriner. En effet, il peut y avoir un délai, 15 à 60 minutes, entre une absorption d’eau excédentaire et son élimination par l’urine.

Par temps chaud, il vaut mieux, par contre, prendre le risque de boire trop que de ne pas boire assez ! Et, pour les footings (ou compétition) d’une durée supérieure à 60 minutes, il faudra boire en cours d’épreuve pour récupérer au fur et à mesure l’eau perdue par la sueur.

4) DESHYDRATATION = DANGER !

Une perte en eau représentant aussi peu que de 1 % à 2 % du poids corporel est déjà considérée comme de la déshydratation. Une perte qui atteint de 15 % à 20 % du poids corporel peut provoquer la mort.

La déshydratation peut être aiguë, comme à la suite d’un exercice intense, ou plutôt chronique, en conséquence d’une consommation insuffisante et prolongée d’eau ou d’autres boissons.

Le meilleur moyen de détecter une déshydratation est d’observer la couleur de l’urine. Chez les personnes en bonne santé, elle devrait être jaune très pâle.

Premiers signes de déshydratation :

  • Une urine foncée,
  • La bouche et la gorge sèches,
  • Un manque d’énergie,
  • La peau sèche,
  • Des maux de tête et des étourdissements,
  • Une intolérance à la chaleur.

A un stade plus avancé :

  • Une faiblesse musculaire ou des crampes, en raison d’un débalancement de l’équilibre potassium et sodium dans les muscles,
  • Une difficulté à avaler,
  • Une miction douloureuse,
  • Une confusion ou un délire.

En résumé, ce serait une grave erreur de diminuer la quantité d’eau de l’organisme pour perdre du POIDS !

5) A SAVOIR :

  • Soulignons que suer, ou se retenir de boire n’est d’aucune efficacité pour maigrir ! Ce n’est pas la graisse qui fond mais l’eau qui s’en va et qui devra être impérieusement récupéré sous peine de troubles et malaises,
  • L’eau du robinet, partout en France, est parfaitement saine et hygiénique, même si parfois elle n’a pas un goût très agréable,
  • Prétendre que les sudisettes et autres méthodes à faire suer font maigrir estfaux !
  • AEROBIC : Dans le cas d’activités aérobiques intenses, une personne peut perdre plus d’un litre sous forme de sueur en une heure !

Nuage de Tags