LA CAVERNE D'ALI BABA : UNE AUTRE APPROCHE DU WEB !

Articles tagués ‘investisseur actif’

COMMENT CHOISIR VOTRE CONTRAT D’ASSURANCE VIE?

Quelque soit votre choix en matière de contrat d’assurance-vie, soyez un « INVESTISSEUR ACTIF« .

En effet, votre situation personnelleprofessionnelle n’a de cesse d’évoluer au cours de votre vie (acquisition de votre résidence principale, études secondaires de vos enfants, préparation de votre retraite, et bien d’autres projets…). De plus, les produits financiers, eux-même, évoluent tout comme les lois de finance.

MONOSUPPORT OU MULTISUPPORT ?

Deux types de contrats sont proposés par les professionnels.

1) Le contrat « monosupport » :

Ce contrat n’offre qu’un support d’investissement. C’est, dans la plupart des compagnies, un fonds dit « en euro« , à capital garanti, majoritairement investi en obligations.

Ces fonds bénéficient d’un « effet cliquet« . C’est-à-dire que les intérêts obtenus chaque année sont définitivement acquis.

2) Le contrat « multisupports » :

Ce contrat propose une palette de fonds de placements beaucoup plus large. Vous y trouverez un fonds en euros comme sur le contrat « monosupport » mais également d’autres fonds d’investissements (F.C.P. – fonds commun de placement – et SICAV – Société d’investissement à capital variable), appelés « unités de compte » dont le risque varie selon l’orientation de gestion choisie.

Il existe ainsi chez tous les assureurs des fonds « purs actions » (France, U.S.A., Internationaux…), des fonds diversifiés (intégrant des actifs actions, obligataires, monétaires,…) mais aussi des fonds thématiques (par exemple, fonds investis sur l’or, les marchés émergents,…).

Ces supports d’investissement n’offrent aucune garantie en terme de performance et peuvent donc varier à la hausse comme à la baisse… Avec le risque de perdre une partie de votre capital !

Il faut également noter que ces contrats offrent plus de souplesse que les contrats « monosupports« , puisqu’il est possible à tout moment de réorienter votre épargne grâce aux arbitrages : les capitaux investis peuvent être déplacés d’un support à l’autre sans incidence fiscale.

Un avantage qui permet à l’épargnant de gérer son allocation d’actif sur le long terme.

LES FRAIS :            

Presque tous les produits d’épargne comportent des frais. L’assurance-vie n’y échappe pas mais vous pouvez parfois négocier ces frais !

1) Les frais d’entrée :

Destinés à couvrir les coûts de commercialisation, les frais d’entrée réduisent le montant du capital investilors de chaque versement. Ils sont actuellement de 5% au maximum (à notre avis, il ne faut pas accepter plus de 2 ou 3 % de frais).

La plupart des contrats commercialisés sur internet ne prélèvent pas de frais d’entrée.

N’oubliez pas : Les frais d’entrée peuvent être négocier !

2) Les frais de gestion du contrat :

Les frais de gestion sont prélevés chaque année sur le montant de l’épargne gérée. Ils se situent entre 0,50 et 1 % ( à notre avis, ne pas accepter plus de 0,60%).

A ce coût s’ajoute les frais de gestion des unités de compte (prélevés par la société de gestion). Ces coûts sont souvent invisibles car les performances des fonds d’investissement sont affichées nettes de frais de gestion.

3) Les frais d’arbitrage :

Les frais d’arbitrage ne concernent que les contrats « multi-supports« . Ils sont prélevés quand l’épargnant passe d’un support à l’autre.

Ils sont compris entre 0 et 1%. Ces frais peuvent être négociés.

ATTENTION (aux « coûts cachés » ) : Certains contrats ajoutent les droits d’entrée sur le support sélectionné aux frais d’arbitrage proprement dit. 

ASSURANCE-VIE : VOUS ÊTES BENEFICIAIRE.. PRENEZ LES DEVANTS !

ASSURANCE-VIE : VOUS ÊTES BENEFICIAIRE.. PRENEZ LES DEVANTS !

OU SOUSCRIRE VOTRE CONTRAT D’ASSURANCE-VIE ?

Vous pouvez le souscrire chez un assureur, auprès d’une mutuelle, chez un banquier ou encore sur internet.

Vous pouvez aussi le souscrire par la biais d’un « C.G.P.I. » (Conseiller en gestion de patrimoine indépendant). Le conseil délivré par un « C.G.P.I. » est, par définition, plus objectif qu’un conseil de réseau bancaire ou d’assurance. En effet, le conseiller « banquier » ou « assureur », est limité aux produits de son entreprise. A contrario, le « C.G.P.I. » peut proposer l’ensemble des placements du marché.

DELAI DE RETRACTATION :

Vous avez signé votre contrat mais vous regrettez cet acte… Sachez que vous pouvez résilier un contrat d’assurance-vie dans les 30 jours qui suivent la date du premier versement.

La lettre de renonciation doit parvenir à l’assureur par lettre recommandée avec accusé réception.

Ce dernier doit alors vous rembourser l’intégralité des sommes versées dans un délai de 30 jours après réception de la lettre recommandée (article 132-5-1 du code des assurances). Après ce délai, les sommes versées portent intérêt au taux légal + 50% pendant deux mois, et ensuite au taux légal + 100%.

es versées dans un délai de 30 jours après réception de la lettre recommandée (article 132-5-1 du code des assurances). Après ce délai, les sommes versées portent intérêt au taux légal + 50% pendant deux mois, et ensuite au taux légal + 100%.

Nuage de Tags